14 septembre 2006

kultur > la demeure du chaos gagne… à être connue !

228275730_7247783840_oça fait plusieurs années maintenant que l'atypique (qui pique) et original Thierry Ehrmann met son dawa dans la région de Lyon, plus précisément à Saint-Romain.

Relatons brièvement les faits : un homme d'affaire passionné fait l'achat un jour d'une superbe demeure bourgeoise pour y installer son QG. L'homme qui ne manque pas d'idées ni d'énergie met en place le projet artistique de transformer cette maison en oeuvre d'art. Une oeuvre en perpétuelle mutation où différents artistes et collectifs se déchaînent à tour de rôle sur le thème de la fin du monde. Pessimiste et outrageant pour les biens pensants, ingénieux et excentriques pour ceux qui ont encore un peu d'esprit critique et qui aiment l'Art pour ses prises de positions, ses risques et ses révolutions.

Visiblement le maire de la ville de Saint-Romain au Mont d'Or fait partie des premiers (tant pis pour lui) et c'est après des années de procédures pour nettoyer les lieux (au Karcher ??) qu'il vient de se casser le nez en perdant son procès qui était devenu une obsession (n'aurait-il rien d'autre à foutre ?).
Bref…Victoire Mozerfriker !!! Dans ta face de pète-sec tête de fion à double fond… hum bon…restons digne.

On est toujours tenter de parler à tord et à travers (comme la plupart des nombreux articles parut dans la presse) pour faire un portrait psychologico-artistico-entrepreno-wallstreeter de Thierry Ehrmann mais l'exercice s'avère totalement futile tant le personnage baigne dans un univers où s'entrechoque le tout et son contraire, le CHAOS quoi !! ou le KAOS ?? Voyez je ne sais déjà plus !!!
Bref, de paradoxes en contradictions, aucune définition ne peut en être faîtes. Et c'est ça la grande leçon ! L'homme communique à travers son oeuvre qui lui ressemble et inutile de discourir pendant des heures.
Dans un monde où l'Art "conceptuel" est devenu une nourriture indigeste d'intellectuels égocentriques et friqués, Thierry Ehrmann donne à voir une oeuvre qui se trouve au coin de la rue et qui se fout radicalement du "quoi en penser". L'autre jour, je suis allé au centre d'Art Contemporain de ma ville (désespérant ! le centre, pas ma ville) et que vois-je ? Une installation avec une voiture carbonisée. Uno (non c'était une clio), je me dis "tiens ya de la pompe dans l'air (vicié). Deuz je déchire la page qu'on donne à l'entrée pour expliquer ce qu'a voulu dire l'artiste. BullShit tout ça ! Moi quand je regarde de l'Art je veux une émotion directe, je veux pas un cours de psycho-couillonades du pourquoi du comment ! Les bagnoles carbonisés de la demeure du Chaos comme la reconstitution de Ground Zéro, ça prend au tripe point barre car ça a la grande qualité de faire partie d'un tout. On est loin de l'opportunisme artistique qui pullulent dans les galeries où fausse honnêteté ryhme avec tiroir-caisse. Hé !

Pour finir, j'invite tout le monde à aller voir cette oeuvre inclassable qui demande qu'à être classer. Et pour ce faire vous pouvez adhérer à la pétition présente sur le site, sinon tant pis cela se fera légitimement par l'évolution des mentalités.
En attendant, ayons le Kult de l'esprit Kritik.


La Demeure du Chaos

Posté par skik à 15:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur kultur > la demeure du chaos gagne… à être connue !

    avec vous

    j'approuve votre art

    Posté par etj, 23 novembre 2008 à 17:30 | | Répondre
  • ah la Demeure of chaos !

    Les Cartons aiment ce qui est chaotique, on soutient le geste de ce richissime créateur car il est une épine dans le pied d'une societé "bien pensante fascisante vieuxconoïte" ...
    Apres pour les visites venez plutôt le dimanche tellement il y a de monde, et achetez tous vos t-shirt !

    Posté par Carton Bouchers, 15 septembre 2006 à 16:24 | | Répondre
  • y'a qu'à

    bel article.


    Rien d'autre à ajouter, dommage, juste, que je n'ai eu qu'un aperçu polémique et télévisuel de cette oeuvre.

    m'enfin, y'a qu'à regarder, et se taire.

    Posté par Misuzu, 09 octobre 2006 à 12:13 | | Répondre
Nouveau commentaire